Gaz : Les différents types de chaudières


La chaudière standard

Ce type de chaudière est une des plus courantes et aussi une des moins chères.

Une chaudière classique chauffe l'eau des radiateurs à une température élevée : elle exige une température d'irrigation de 60°C minimum (elle fonctionne le plus souvent autour de 90°C). Elle ajuste simplement la quantité d'eau très chaude envoyée dans le circuit selon qu'il fait plus ou moins froid.

la température des fumées qu'elle rejette est elle aussi très élevée (environ 160°C).

Son rendement est de l'ordre de 92%

--> l'achat de ce type de matériel ne permet pas de bénéficier d'aides spécifiques tels que : crédit d'impôt, prime de "Certificat d'Economie d'Energie", aides de l'Anah...

La chaudière basse température

La chaudière basse température fonctionne avec de l'eau moins chaude : environ 50°C au lieu de 90°C pour une chaudière standard, et ce, sans production de condensation. Cela lui permet de chauffer l'eau juste selon les besoins. la température des fumées rejetées est également plus basse.

Son rendement est légèrement plus élevé qu'une chaudière classique, environ 94 % (93 à 95%) mais elle consomme 12 à 15% d'énergie en moins pour la même puissance.

--> l'achat de ce type de matériel ne permet pas de bénéficier d'aides spécifiques tels que : crédit d'impôt, prime de "Certificat d'Economie d'Energie", aides de l'Anah...

  

La chaudière à condensation

La conception de cette chaudière permet d'obtenir un rendement très élevée. Elle permet de récupérer la chaleur contenue dans la vapeur d'eau (condensation) créée lors de la combustion.

 La chaleur des fumées est utilisée pour chauffer l'eau.

Son rendement dépasse les 100%, et il peut même atteindre les 111% pour les plus performantes d'entres elles.

Ce type de chaudière consomme moins de combustible qu'une chaudière basse température et donc encore moins qu'une chaudière dite standard.

Cette technologie de chaudière est compatible avec les logements labellisés de type HPE (haute performance énergétique) THPE ( très haute performance énergétique), BBC ( bâtiment basse consommation)...

Remplacer une chaudière datant de 1990 au profit d'une chaudière à condensation vous permettra de gagner environ 30% d'énergie (Cf: ADEME).

De plus, l'achat de ce type de matériel peut vous permettre d'obtenir des aides spécifiques, tels que : Crédit d'impôt, prime de "Certificat d'Economie d'Energie, aides de l'Anah, de certains communautés de communes...

La chaudière à micro-génération

C'est une chaudière à condensation, permettant de produire à la fois la chaleur pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire, mais également de l'électricité. Electricité permettant l'autoconsommation du logement.

C'est un système onéreux et encore peu répandu, mais qui entre dans le cadre du crédit d'impôt et autres aides visant à réduire la consommation énergétique dans le logement.

Système de pose avec ventouse pour les chaudières standard / basse température et à condensation

La ventouse est constituée d'un double conduit concentrique. C'est un dispositif qui va prélever l'air nécessaire directement à l'extérieur pour assurer le bon fonctionnement de la chaudière et qui va également rejeter les fumées à l'extérieur.

La ventouse est généralement fixée directement au mur.

C'est un type d'évacuation qui est  utilisé très fréquemment car il présente de nombreux avantages. En effet, il n'y a aucun échange d'air dans la pièce où se trouve la chaudière (système étanche). la chaudière peut donc être placée dans un endroit non ventilé (placard/ sous-sol...).

Et contrairement à un conduit en cheminée "classique", le conduit à ventouse ne nécessite pas de ramonage.

Ce système améliore davantage la sécurité et permet de gagner 4 à 5% des consommations énergétiques comparativement à une pose avec un conduit de cheminée.

La chaudière à gaz pulsatoire

Ce type de chaudière est dépourvu de brûleur grâce à une chambre de combustion spécifique, et son principe autonettoyant lui permet de ne pas se dérégler.

Son rendement dépasse le rendement des chaudières à condensation. La quasi totalité de l'énergie produite est transférée à l'eau de chauffage grâce à la combustion permanente.

Elle consomme 4 fois moins d'électricité qu'une autre chaudière, et dégage 30% de CO2 en moins qu'une chaudière standard.

Pas besoin de cheminée ou de ventouse pour évacuer les fumées qui sont "froides" pour cette chaudière. Un simple tube en PVC suffit.

L'entretien de votre chaudière

Il est non seulement important, mais il est surtout obligatoire une fois par an.

L'entretien se doit d'être assuré par un professionnel qui vous remettra un certificat d'entretien, indispensable en cas d'accident. sans celui-ci, vous ne serez pas couvert par votre assurance.

 

L'entretien annuel vous permet de garantir le rendement et la performance de votre machine, ainsi que sa sécurité.

Le monoxyde de carbone, gaz mortel, se dégage d'équipements mals entretenus.

Sachez également qu'une chaudière bien entretenue dure 2 à 3 fois plus longtemps et consomme 10% de moins qu'une chaudière peu ou mal entretenue.